Science et Foi

Les matérialistes et les athées ont cherché à opposer la science et la foi, valorisant la première pour éteindre la seconde. Les inventions et leur histoire montrent au contraire le rôle majeur des homme de foi dans la science européenne.

L’union soviétique imposait l’idée darwinienne d’une origine spontanée de la vie et de l’évolution des espèces. Avec la chute du régime communiste, une Société “créationniste” s’est constituée à Moscou, mais un courant d’athéisme scientifique s’est également organisé pour lutter contre les “pseudosciences”, y compris au sein de l’Académie des sciences. Il appartient maintenant à la nouvelle génération de s’attacher aux faits sans œillères idéologiques.

Consciemment ou non, toute pensée se conçoit et s’exprime sur la trame préexistante d’une vision du monde. Cette dernière, par définition, englobe tout. La vision occidentale du monde, à l’origine de la science moderne, restait d’inspiration biblique ; cette vision englobait la science et en fixait le sens. Peu à peu, une vision “scientifique” du monde a pris la place, érigeant en absolu des théories toutes humaines, donc faillibles. Comment dès lors retrouver le chemin du Sens ?… On ne fera pas l’économie d’un vaste remaniement intellectuel, analogue à une conversion.


Important - Ce site utilise des cookies - Acceptez-vous leur utilisation ?