science

Jean de Pontcharra, physicien, chercheur en nano-électronique au CEA, montre comment cette opposition artificielle entre l’Église et la science est un mauvais procès: l’examen des faits historiques et des arguments, en particulier dans le cas de Galilée et dans la controverse Création-Évolution, montre que l’Église a toujours tenu compte des données scientifiques bien établies (ce qu’il ne faut pas confondre avec les théories, toujours faillibles).

Un physicien américain, Alan Sokal, s’est amusé à ridiculiser ces sociologues et philosophes qui croient pouvoir manier les concepts abstraits de la physique et se livrent à des extrapolations absurdes. Mais cette revanche d’un spécialiste ne devrait pas faire oublier les limites de la démarche scientifique, et donc l’intérêt de la confronter avec les autres sources de connaissance, avec les autres démarches cohérentes à la recherche d’une même vérité.


PRÉFÉRENCE DE CONFIDENTIALITÉ

Le CEP utilise des cookies  dont le dépôt est soumis à votre consentement sur ce site afin de mesurer l’audience du site (Google Analytics) et des traceurs tiers vous permettant de visionner des vidéos et de partager du contenu sur les réseaux sociaux ou plateformes présents sur le site (Facebook et YouTube).